Service informatique a domicile, dépannage d'ordinateur pour le Val d'Oise, 95 Cergy et le Vexin

ordinateur

Malware-et-phishing-ciblent-les-smartphones

Android et Whatsapp concerné

 

Un nouveau malware fait croire aux victimes que leurs smartphones sont éteints et en profite pour voler des identifiants bancaires.

Si vous avez récemment installé les applications Pocket Screencaster (sur le Play Store), Fast Cleaner 2021 (sur le Play Store), Postbank Security (APK), Pocket Screencaster (APK), BAWAG PSK Security (APK) c’est le moment de faire le ménage !

 

https://www.linformaticien.com/magazine/cybersecurite/59626-octo-un-nouveau-malware-bancaire-sur-android.html

 

Une nouvelle campagne de phishing usurpe l’identité de WhatsApp pour propager un logiciel malveillant capable de voler les données personnelles stockées dans le navigateur.

 

L'équipe de recherche a constaté cette attaque « sur plusieurs locataires clients dans Office 365 et Google Workspace. L'exposition totale potentielle aux attaques était proche de 28 000 boîtes mail. », écrit-elle. Le maliciel a visé des organisations dans les domaines de la santé, de l’éducation, et de la vente au détail.

 

https://www.linformaticien.com/magazine/cybersecurite/59593-whatsapp-une-nouvelle-attaque-de-phishing-detectee.html

 

Sur Google Play, les applications qui n’ont pas été mises à jour vers une version Android de moins de deux ans seront supprimées.

Les applications évoluent à chaque version de système d’exploitation et améliorent généralement l’expérience utilisateur et la sécurité.

 

https://www.linformaticien.com/magazine/tendances/59605-google-va-faire-le-menage-sur-le-play-store.html

 

Bien qu’elle soit considérée comme un des pays les plus redoutables en matière de cyberattaques, la Russie peine à prendre l’ascendant dans la guerre numérique qui l’oppose à l’Ukraine. Jusqu’ici, ses piratages ont été inefficaces face à un pays mobilisé et soutenu par les États-Unis.



Certains pays occidentaux redoutent donc de possibles mesures de rétorsion sur le plan numérique ou des cyberattaques qui viseraient l’Europe ou les États-Unis. Le président américain Joe Biden a clairement mentionné ce risque : "Mon administration m’a prévenu que les Russes planifiaient des cyberattaques contre nous. Le potentiel russe est très important, et la menace se précise. Le gouvernement se tient prêt. C’est la sécurité nationale qui est en jeu."



Face à ces craintes, la France se prépare. L’Anssi a publié une note dès le début de la guerre pour demander aux entreprises françaises de se protéger. Sont particulièrement surveillés les opérateurs d’importance vitale (ministères, centrales nucléaires…) surtout à l’approche de grands événements comme la Coupe du monde de rugby de 2023, ou les Jeux olympiques de 2024. L’armée aussi se prépare. Elle a tenu son crash-test annuel : une simulation de cyberattaques pour faciliter le fonctionnement de la chaîne de commandement. Cette année, le thème de l’exercice était "un pays exclu des Jeux olympiques décide d’envahir une région frontalière d’un État allié de la France". Le sous-entendu est clair.

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/cyberguerre-pourquoi-la-russie-est-jusqu-a-present-tenue-en-echec-par-lukraine_5070541.html#xtor=CS2-765

 

Pour en savoir plus : https://www.theregister.com/2022/03/11/conti_leaks_code

 


 

retour