Service informatique a domicile, dépannage d'ordinateur pour le Val d'Oise, 95 Cergy et le Vexin

ordinateur

GAFAM-et-le-rapport-antitrust

Le ministère de la Justice et 11 états Républicains ont intenté une action au civil contre Google pour poursuite illégale de monopole dans ses services généraux de recherche et dans ses services de recherche publicitaire en violation des lois américaines sur la concurrence. Les autres géants de la tech, Apple, Facebook et Amazon pourraient être concernés.

Les conservateurs les accusent de partialité politique et les progressistes s'inquiètent des atteintes au droit de la concurrence, de leur emprise sur les données personnelles et du renforcement des inégalités liées à leur ascension. En effet, les cinq sociétés valent plus de 7.000 milliards de dollars en Bourse, contre un peu plus de 2.000 milliards il y a cinq ans.

La date de l'annonce, à deux semaines de l'élection présidentielle américaine, suscite de nombreuses critiques sur les motivations réelles du ministère.

Apple, Facebook et Amazon pourraient être concernés

Voir: https://www.lamanchelibre.fr/actualite-914277-le-gouvernement-americain-s-attaque-a-google-pour-abus-de-position-dominantehttps://www.lamanchelibre.fr/actualite-914277-le-gouvernement-americain-s-attaque-a-google-pour-abus-de-position-dominante

 Le procureur général, William Barr. estime que "ce procès vise l’emprise de Google sur Internet pour des millions de consommateurs, annonceurs, petites entreprises et entrepreneurs, contraints par un monopole illégal"
L'action vise les accords qui interdisent la pré-installation d’un moteur de recherche concurrent, ceux qui forcent la pré-installation du moteur de recherche sur des smartphones, et aussi le partenariat avec Apple pour que Google soit le moteur de recherche par défaut sur le navigateur Safari.

Datant de la fin du 19e siècle, la loi Sherman dite « antitrust », précise qu'est considérée comme coupable d'un délit :"toute personne qui monopolise ou tente de monopoliser une partie quelconque du trafic ou du commerce entre les divers États (de l'Union)," explique le site du CNRTL.
A l'époque, le gouvernement craignait que la puissance des grandes entreprises dont le poids était tel qu'elle menaçait l'organisation démocratique de la société et que, en réduisant la concurrence, elles risquaient de nuire aux consommateurs et à la société dans son ensemble.
Et si vous pensez que jamais cette plainte n'aboutira, il existe de nombreux exemples célèbres dans l'histoire des Etats-Unis.
Des grands hommes d'affaires tels que John Rockefeller ou Andrew Carnegie avaient réussi à monopoliser leur branche professionnelle.
L'exemple le plus retentissant fut la mise à mal par l'état fédéral de la Standard Oil de John Rockefeller et qui la condamne en 1911 à se partager en 34 sociétés séparées.

VOIR : https://www.tourmag.com/USA-la-justice-attaque-Google-et-si-l-empire-des-GAFA-implosait_a105758.html

Et le rapport publié par le sous-comité antitrust de la Chambre des représentants :

https://fm.cnbc.com/applications/cnbc.com/resources/editorialfiles/2020/10/06/investigation_of_competition_in_digital_markets_majority_staff_report_and_recommendations.pdf

 

 

L’Europe aussi entame des procédures et planche sur une nouvelle réglementation, "pour compléter les règles du droit de la concurrence"

En 2018, GOOGLE a écopé d'une amende de 4,3 milliards d'euros des autorités européennes de la concurrence, pour pratiques déloyales dans l'écosystème Android.

La Commission irlandaise pour la protection des données (DPC) a ouvert deux procédures distinctes en Septembre 2020 après avoir reçu des plaintes selon lesquelles des numéros de téléphones et adresses courriel de jeunes de moins de 18 ans étaient accessibles de tous les utilisateurs sur Le réseau social Instagram, filiale de Facebook.

 

https://www.lepoint.fr/justice/donnees-personnelles-instagram-vise-par-une-enquete-en-europe-19-10-2020-2397024_2386.php

 

 

retour