Service informatique a domicile, dépannage d'ordinateur pour le Val d'Oise, 95 Cergy et le Vexin

ordinateur

Fitbit-rachat-par-Google

Montres connectées et moniteurs d'activité physique

Google devrait racheter Fitbit pour 2,1 milliards de dollars courant 2020

 

Fitbit est une société américaine fondée en 2007 qui conçoit, développe et commercialise des moniteurs d'activité physique et autres objets connectés.

Les principaux concurrents concernant les montres connectées sont AppleWatch et Jawbone.

Fitbit aurait vendu plus de 20 millions de moniteurs d'activité physique depuis sa création et a signé des partenariat avec les assureurs Humana et UnitedHealth, le premier groupe d’assurance santé aux USA.

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Fitbit

 

Sur le marché des objets connectés, le Chinois Xiaomi arrive en tête, devant Apple, Huawei et Fitbit

 

Très populaires aux Etats-Unis, les montres connectées et autres moniteurs d'activité physique Fitbit permettent de mesurer le nombre de pas faits quotidiennement, le nombre de calories absorbées ou encore le nombre d'heures de sommeil recommandées.

Google ne développait jusqu'à présent pas son propre modèle de montre intelligente, mais proposait son système d'exploitation Wear OS à des tierces parties. Le groupe a assuré que Fitbit continuerait à utiliser le système d'exploitation iOS d'Apple, en plus de celui de Google.

Le géant californien a par ailleurs cherché à rassurer sur l'épineuse question de la protection des données, alors que plusieurs poids lourds technologiques font face à de vives critiques à ce sujet. « Nous serons transparents sur les données que nous recueillons et pourquoi nous le faisons », a affirmé M. Osterloh. « Les données de santé et de bien-être de Fitbit ne seront jamais utilisées pour les publicités Google. Et nous donnerons aux utilisateurs de Fitbit le choix de vérifier, déplacer ou supprimer leurs données », a-t-il assuré.

« En achetant Fitbit, Google acquiert des clients et des données. Je pense qu'il s'agit d'une bonne décision étant donné que Google n'a jusqu'à présent pas été couronné de succès dans le secteur des objets connectés et qu'Apple est loin devant avec Watch », a commenté Patrick Moorhead de Moor Insights and Strategy.

 

Voir https://www.linformaticien.com/actualites/id/53178/google-rachete-fitbit-pour-2-1-milliards-de-dollars.aspx

 

Bien être et fitness avec son coach virtuel baptisé Google Fit étaient déjà en chantier. Il ne s’agit pas d’un simple tracker d’exercice : en fonction de vos données, et avec l’aide de l’IA, le coach recommande des exercices personnalisés ou des alternatives si vous ne vous êtes pas motivés pour aller à la salle. 

Mais cela ne s’arrête pas là. Selon certaines rumeurs, le coach virtuel pourrait bientôt vous aider à gérer votre alimentation, en vous suggérant un plat à commander dehors (en fonction de votre localisation et goûts), ou en vous proposant une liste de shopping si vous préférez cuisiner à la maison. Le géant prévoirait de faire vivre le coach aussi surAndroid TV, Google Home et autre objets connectés.

 

 

Mais Google n’en est pas a ses premiers pas dans le domaine de la santé.

Verily (ex-Google Life Science) est la filiale dédiée à la collecte et l’analyse des données de santé dans le but de prévenir et améliorer le traitement des maladies. Elle a notamment mis en place Project Baseline, une étude pour recueillir les données de 10 000 participants suivis pendant quatre ans – via des visites cliniques, l’utilisation quotidienne de bracelets connectés et autres capteurs, d’enquêtes et sondages. 

La filiale se rapproche également d’entreprises célèbres du secteur dont Biogen, spécialisée en biotechnologie, avec laquelle elle fait de la recherche sur les facteurs environnementaux et biologiques qui contribuent à l’apparition de la sclérose en plaques. La filiale collabore avec le groupe pharmaceutique international AstraZeneca pour prévenir des maladies coronariennes (qui touchent les artères ayant pour fonction d’alimenter le cœur en sang), ou encore avec Sanofi, avec qui il a créé Onduo, une clinique virtuelle du diabète. 

Enfin Google Genomics est un service de Big Data Génétique dans le cloud qui vise à stocker les génomes humains.

Voir https://vl-media.fr/ou-en-est-google-de-ses-investissements-en-sante/

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/22/google-veut-etablir-une-veritable-carte-de-la-sante-humaine_5465486_3234.html

 

 

 

retour